• Recherche,

Séminaire Octogone-Lordat : "Déficit phonético-phonologique dans l'aphasie vasculaire: Réflexion sur le rôle des structures syllabiques complexes" (Typhanie Prince & Mohammad Abuoudeh)

Publié le 24 février 2021 Mis à jour le 26 février 2021
le 16 avril 2021
14h
à venir




Typhanie Prince1, Mohammad Abuoudeh2,3
1Laboratoire Praxiling, UMR 5267 CNRS, Université Paul-Valéry Montpellier 3, membre associée Octogone-Lordat (EA 4156), Université de Toulouse (UT2)
 2Université Al-Hussein Bin Talal, Ma’an-Jordanie, 3LLING, UMR 6310 CNRS


 

Déficit phonético-phonologique dans l'aphasie vasculaire : réflexion sur le rôle des structures syllabiques complexes


Résumé :
Les locuteurs ayant subi un AVC entraînant une aphasie avec déficit (phonético-)phonologique réalisent, en production orale, des paraphasies qui altèrent soit la structure syllabique de leur langue maternelle, soit le contenu segmental ou bien encore les deux simultanément (Blumstein,1973 pour l’anglais ; Den Ouden, 2011, Den Ouden & Bastiaanse, 2003, pour le néerlandais ; Nespoulous, Baqué, Rosas, Marczyck & Estrada, 2013 pour l’espagnol ; Romani et al., 2011 pour l’italien ; Laganaro, 2015, Prince, 2016). Si l’origine de ces dernières, phonétique  ou phonologique , questionne, il est fréquent de trouver une cooccurrence des symptômes cliniques (Baqué, 2004 ; Baqué et al., 2012 ; Marczyck & Baqué, 2015 : Buckingham & Buckingham, 2015).
Les paraphasies se traduisent sous la forme d’erreurs telles que l’omission, l’épenthèse, la substitution (assimilations, harmonies consonantiques, etc.) ou encore la métathèse. Ces erreurs constituent les observables des processus phonologiques sous-jacents. Les exemples ci-dessous illustrent ces cas :
 
escargot : /ɛskaʁɡo /  → [kaɡo], [ɛʃkaʁɡo] [ɛkaɡo], [kekaɡo], [ato], [tato]
citron : /sitʁɔ̃/ → [fifɔ̃], [titɔ̃], [sitɔ̃], [siʁtɔ̃], [kʁikʁɔ̃]

Les transformations linguistiques produites ne relèvent pas du pur hasard, mais obéissent à une logique que nous proposons d’étudier. Nous suggérons que le type de structure syllabique (CCV, CVC, CVCC, etc.) ainsi que la position syllabique jouent un rôle dans le déficit phonologique de l’aphasie (Wilshire & Nespoulous, 2003 ; Romani et al. 2011, Den Ouden, 2011 ; Durand & Prince, 2015, Prince, 2016). Nous discuterons le rôle des structures syllabiques sur la base de données récoltées auprès de participants cérébro-lésés atteints d’aphasie avec déficit phonologique en phase aiguë et sub-aiguë. Cette réflexion s’appuie sur des données de la production orale recueillies au sein du CHU de Nantes (Unité NeuroVasculaire) auprès de locuteurs de langue maternelle française souffrant de différents tableaux cliniques (lésions antérieure vs postérieure) (n=20 travail doctoral ; n=9 travail post-doctoral). L'objectif principal est d'explorer les difficultés phonético-phonologiques en fonction de plusieurs variables (fréquence lexicale, type de tâche, type de déficit, longueur, structures syllabiques, positions au sein de l’item, positions syllabiques). L’analyse des erreurs révèle une interaction entre les contraintes phonologiques structurelles portant sur les types de syllabes et les positions syllabiques associées et le plan segmental. Celles-ci témoignent de relations étroites entre ces strates où différents types de processus interfèrent (processus structurels, de substitution et d’assimilation).


Références
  • Baqué, L., Marczyk, A., Rosas, A., Estrada, M. (2015). Disability, repair strategies and communicative Neuropsycholinguistic Perspectives on Language Cognition. Essays in honor of Jean-Luc Nespoulous. Series: Explorations in Cognitive Psychology. Londres: Routledge, 144-165.
  • Baqué, L. (2004). Déficit phonétique ou phonologique et stratégies de réparation dans un cas d’aphasie. Parole, 32, 319-350.
  • Blumstein, S. (1978). Segment structure and the syllable in Aphasia, in Bell, A & Hooper, JB. (eds.) Syllables and Segments. Amsterdam NHPC, 189-200.
  • Buckingham, H. & Buckingham, S. (2015). Phonological disorders. International Encyclopedia of the Social & Behavioral Sciences. 18. Elsevier. 45-65.
  • Den Ouden, D.B. (2011). Phonological Disorders. Botma, N.C, Kula, N. & Nasukawa, K. (eds). Continuum Companion to Phonology. 320-340.
  • Den Ouden, D.B. & Bastiaanse, R. (2003). Syllable structure at different levels in the speech production process: Evidence from Aphasia. Van de Weijer, J. & Van de Heuven, V.J. & Van der Hulst, H. (eds.) The Phonological Spectrum. II suprasegmental structure. Current issue in Linguistic Theory. 234. 81-107.
  • Durand, J. & Prince, T. (2015). Phonological Markedness, acquisition and language pathology: what is left of the Jakobsonian legacy? Astesano, C., & Jucla, M., (eds.) Neuropsycholinguistic Perspectives on Language Cognition. Series: Explorations in Cognitive Psychology. Routledge, Taylor & Francis group: London. 1-15.
  • Laganaro, M. (2015). Paraphasies phonémiques et/ou phonétiques ? Des raisons et des difficultés de cette distinction. Revue de Neuropsychologie. 7 (1). pp. 27-32. doi:10.1684/nrp.2015.0328.
  • Marczyck A., Baqué L. (2015). Predicting segmental substitution errors in aphasic patients with phonological and phonetic encoding impairments. Loquens, Vol. 2. 2. 1-15.
  • Nespoulous, JL., Baqué, L., Rosas, A., Marczyck, A. & Estrada, M. (2013). Aphasia, phonological and phonetic voicing within the consonantal system: preservation of phonological oppositions and compensatory strategies. Language Sciences. DOI: 10.1016/j.langsci.2013.02.015.
  • Prince, T. (2016). Représentations syllabiques et segmentales dans l’acquisition du langage et dans l’aphasie : les séquences sC du français. Thèse de doctorat. Université de Nantes.
  • Romani, C., Galluzzi, C., Bureca, I. & Olson, A. (2011). Effects of syllable structure in aphasic errors: implications for a new model of speech production. Cognitive Psychology, 151-192.
  • Wilshire, C.E., & Nespoulous, J.L. (2003). Syllables as units in speech production: Data from aphasia. Brain & Language. 84. 424-447.