• Recherche,

Conférence d'Aliyah Morgenstern (Université Sorbonne Nouvelle) : « Collecte de corpus et interactions multimodales: de l’observateur au chercheur »

Publié le 9 décembre 2020 Mis à jour le 10 décembre 2020
le 18 décembre 2020
14h
Inscrivez-vous ici
Aliyah Morgenstern est linguiste, professeure à l’Université Sorbonne Nouvelle et ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure Fontenay–St Cloud. Née aux Etats-Unis d’une famille cosmopolite, elle s’intéresse très tôt à l’analyse contrastive des langues et au langage de l’enfant, inspirée par sa mère, écrivain jeunesse. Ses projets de recherche subventionnés par l’Agence Nationale de la Recherche, l’Europe, Sorbonne Paris Cité et le CNRS, lui ont permis de constituer une équipe de chercheurs qui se consacrent à l’acquisition du langage et aux interactions multimodales afin de retrouver la saveur des premiers mots, des premiers gestes, ou mimiques, de retracer l’entrée dans la langue à la racine de l’activité du linguiste et d’éclairer le foncitonnement des interactions dans les activités quotidiennes.
Son travail publié sous forme de deux monographies, d’ouvrages collectifs, d’une centaine d’articles scientifiques, de documentaires vidéo, de sites internets et d’un album jeunesse co-écrit avec Susie Morgenstern, s’adresse aux chercheurs, aux étudiants mais aussi à des psychologues, orthophonistes, médecins, thérapeutes, professionnels de la petite enfance ou tout simplement à toute personne intéressée par le langage, son appropriation par l’enfant et son fonctionnement en interaction dans la dynamique de la vie quotidienne.

Site personnel (en anglais) : ici       
Site de projet (bilingue) : ici            
Sites de projet en français/LSF :  ici et  
  
Résumé de la conférence : Collecte de corpus et interactions multimodales: de l’observateur au chercheur

L’enfant n’apprend pas la langue dans les grammaires, mais dans les interactions avec ses interlocuteurs et dans le bain de langage qui l’entoure, il s’approprie des constructions multimodales en contexte, il les saisit dans leur dynamique et les remet à son tour en mouvement tout au long de sa vie en s’ajustant à ses interlocuteurs.  En suivant pas à pas l’entrée de l’enfant dans le langage dans toute sa corporalité, l’usage des mots, des gestes, des signes, des regards, des mimiques faciales dans la dynamique interactionnelle, on peut observer directement comment le discours, l’histoire de chaque individu, son expérience, ses émotions, ses relations aux autres et au monde, l’aident à façonner ses productions en contexte mais aussi combien le rôle réversible des interlocuteurs est primordial dans la dynamique interactionnelle.
Aliyah Morgenstern vous présentera le processus de collecte de données vidéo d’interactions adulte-enfant et adulte-adulte tel qu’elle l’a coordonné lors de plusieurs projets de recherche collectifs sur le langage de l’enfant et les interactions multimodales et vous proposera des thèmes de discussion sur la place de l’observateur dans le dispositif filmique et le rôle du chercheur en face à face avec ses données incarnées.