Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Vous êtes ici : Accueil Sciences du langage > Licence > Licence SDL


Licence Sciences Du Langage

Objectifs

La formation est centrée sur le langage humain : ses propriétés, ses manifestations, son évolution, son acquisition, ses dysfonctionnements. L’objectif de la première année de licence est de mettre en perspective le domaine des sciences du langage en explicitant les liens que ce domaine entretient avec ses disciplines connexes. L’objectif est plus précisément de montrer que l’étude des langues et du langage éclaire des questions vastes qui intéressent d’autres domaines des Sciences Humaines et Sociales (SHS), comme par exemple la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, mais aussi, en dehors des SHS, la neurologie. A partir de la seconde année, s’opère une plongée en profondeur dans les connaissances propres aux principaux domaines des sciences du langage et notamment de la linguistique. Une fois introduites, ces connaissances sont ensuite largement approfondies en troisième année. La troisième année est également caractérisée par une ouverture à des disciplines spécifiques telles que la sémiotique ou le traitement automatique des langues qui préparent les étudiants à une spécialisation après la licence.


Connaissances et compétences

L’objectif d’une licence en sciences du langage est de fournir des connaissances théoriques et méthodologiques indispensables à toute réflexion où le langage et les langues jouent un rôle central. Plus précisément, cette formation garantit :

  • un socle de connaissances dans la discipline donnant les prérequis indispensables pour une poursuite d’études en master. Ce socle implique que les titulaires d’une licence de sciences du langage aient acquis une culture générale propre au champ disciplinaire à savoir :
    • une connaissance maîtrisée des champs fondamentaux du domaine : phonétique, phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique ;
    • une connaissance des différentes spécialisations du domaine : psycholinguistique (les étudiants appréhendent les mécanismes mentaux qui sous-tendent la production et la compréhension du langage dans le cadre normal ou pathologique, ainsi que l’acquisition du langage oral et écrit), traitement automatique des langues (les étudiants acquièrent des savoir-faire techniques. Ils sont notamment capables d’utiliser et dans une moindre mesure de développer des outils pour analyser des textes écrits ou oraux ou pour assister diverses tâches impliquant une activité langagière), sémiotique de l’image (les étudiants sont sensibilisés aux interférences entre le verbal et l’image à différentes échelles et à différents niveaux de collaboration) ;
  • une maîtrise des méthodes d’analyse de la diversité des usages langagiers : techniques et outils de recueil et de description des données linguistiques écrites et orales ;
  • une connaissance des outils d’analyse des données linguistiques : outils logiques, informatiques et statistiques.

Tout étudiant en sciences du langage acquiert, en outre, un ensemble de compétences générales concernant la maîtrise de la langue écrite et orale, le développement de stratégies d’apprentissage et de capacités d’analyse et d’argumentation (capacité à nourrir une réflexion critique, à synthétiser sa pensée, à interpréter), mais aussi de compétences pratiques (respect des normes universitaires de structuration d’un contenu écrit ou oral, citations des sources et référencement bibliographiques, utilisation d’outils de recherche documentaire). Par ailleurs, le Complément de formation Français Langue Etrangère et Seconde (FLE/S) donne à l’étudiant qui le souhaite des compétences et un savoir-faire en didactique.


Débouchés

La poursuite d’études en master fait pleinement partie du projet pédagogique de la licence de sciences du langage qu’il s’agisse de la voie recherche ou de la voie professionnelle. Le département de sciences du langage offre trois spécialités en master : 1) « Linguistique, Cognition, Communication (LiCoCo) », 2) « Ergonomie Cognitive et Ingénierie Linguistique (ECIL) » et 3) « Apprentissage/Didactique du Français Langue Etrangère et Seconde (FLE/S) ». Les étudiants s’orientent également vers des masters en communication, lexicographie, terminologie ou encore vers des masters préparant au métier de professeur des écoles. Les sciences du langage permettent en outre d’accéder au métier d’orthophoniste et aux métiers liés à l’alphabétisation ou à l’illettrisme.


rédigé par Corine Astesano

mise à jour le 4 janvier 2016


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page